Impression quadri

May 4, 2017

En tant qu’imprimeur, il n'est pas rare d’entendre dans les coursives des bureaux, ou à l’atelier

« C’est une impression quadri ! »…

 

Quadri…. Quadri… hummmmm mais qu’est ce donc ?

Allez, lançons-nous…

Quadri, pour… allez on fait travailler ses neurones: quadrichromie! Oui super !

Quadrichromie pour… allez, c’est simple, un dernier petit effort !

Bon, ok, je vous aide. Quadrichromie du latin quadra « quatre » et du grec chromia « couleur » pour « quatre couleurs ».
Bravo !

 

La quadrichromie est donc un procédé d'imprimerie permettant de reproduire une large gamme de couleurs à partir de trois couleurs de base dites « primaires » : un bleu-vert appelé cyan, un rouge dit magenta et un jaune auxquelles on ajoute le noir. On parle d’ailleurs très souvent de CMJN pour cyan, magenta, jaune, noir (ou en anglais CMYK, cyan, magenta, yellow, key= noir)

 

Mais comment cela fonctionne-t’il ?

 

Dans le cadre d’une impression offset, voire numérique, les 4 couleurs primaires, sont utilisées pour reproduire toutes les couleurs.

Environ 16 millions de couleurs différentes peuvent être obtenues par le chevauchement des 4 couleurs primaires de la quadrichromie !

 

Toujours pas assez clair ?

Imaginez qu’une couleur est un quadrillage au maillage plus ou moins serré avec un angle de trame qui lui est propre.

Ce quadrillage est constitué de points.

 

Donc des points bleu-vert pour le cyan, rouges pour le magenta, jaunes pour le jaune et noirs pour le noir !

Jusqu’ici tout va bien ☺

 

 

L’angle de trame c’est l’alignement des points. Sachant que pour chaque couleur on a un angle différent : le jaune à un angle de 0 (90°), le rouge à 75°, le noir à 45° puis le cyan à 15°(105°).

 

Ces angles définissent des inclinaisons qui, lorsqu’on superpose les grilles, permettent aux différents points de couleurs d’être tous visibles.


Plus le maillage est serré, plus les points sont proches. En jouant sur l’écart entre les points, on joue sur l’intensité de la couleur.
Plus c’est serré, plus c’est intense.

 

Et si vous regardez de très prêt une photo ou une image imprimée (avec une loupe si besoin), vous distinguerez une multitude de points minuscules.

 

Les avantages d'une impression quadri sont nombreux : faible coût, rapidité de l'impression, facilité de la préparation des documents en vue d'une impression, multitude de couleurs possiblement obtenues, etc...

 

Pour autant, il y a également certaines limites:

Certaines couleurs "vives" peuvent paraitre ternes à l'impression et le rendu peut donc sembler moins qualitatif. Mais, sachez que photoshop vous avertit généralement quand vous utilisez des couleurs “non imprimables” en mode CMJN en les signalant par un point d'exclamation.

Enfin, avec une impression quadrichromique, très souvent, vous ne bénéficierez pas exactement des couleurs qui correspondent à vos attentes.

Dans ces cas, pas de panique, il existe des solutions! Notamment les couleurs dites "Pantone" qui vous assureront intensité, respect stricte de la couleur voulue... je vous invite à lire l'article "Couleurs Pantone®©™," du 4 mai 2017

 

 

 


 

Please reload

Posts à l'affiche

Imprimés sensoriels

May 2, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents

April 5, 2017

March 6, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle

Réalisé par Créaset

© 2017-  Point 44